Voyons, dit-il a son ami, veux-tu etre franc? –avec toi surtout je le serai toujours; tu


De la levre inferieure au menton, son profil s’achevait en une ligne longue, comme escarpee, coupee a la hache. Il portait un paletot de bure grise un peu ample, a grandes poches, et ses mains, tres longues, pales et fines, aux ongles nets et brillants, sortaient de deux manchettes de batiste. Doue d’une ambition demesuree qu’il cachait avec soin sous les dehors d’un amour profond pour sa patrie, il avait reussi a se creer peu a peu un parti qui a l’epoque dont nous parlons etait devenu formidable. Vous croyez? fit don Antonio avec ironie. Mais Maurin etait parti et il se mit a s’amuser en bon Provencal galegeaire. Les soldats de Miramon, excites par l’exemple de leur jeune chef, il n’avait alors que vingt-six ans, combattaient comme des lions et faisaient des prodiges de valeur. Les Juaristes, dit-on, s’avancent a marche forcee sur la ciudad; ils ne sont plus qu’a trois journees d’ici, toujours d’apres ce qu’on rapporte.

Tel que vous me voyez, monsieur Labarterille, acheva Maurin, je fais si bien le merle, moi, qu’un jour–pendant que je chilais, cache dans la broussaille,–un renard m’a saute sur ma tete, tout en coup, pourquoi il me prene pour un oiso!. Le prefet s’etait leve.

jamais plus je n’en aurai d’autre. Lorsqu’ils trouvaient un _cazaou_, vieille batisse en ruines au toit creve, cabanon ou etable a chevres, ils se faisaient, dans l’angle le plus abrite de la masure, un gite a leur usage. Donc, il y avait en Allemagne, supposons si vous voulez que c’est en Allemagne que se passa cette veridique histoire, il y avait, disais-je, une famille riche et puissante dont la noblesse remontait aux temps les plus recules; vous savez sans doute que la noblesse allemande est une des plus vieilles de l’Europe et que les traditions d’honneur se sont conservees chez elle presqu’intactes jusqu’a ce jour. Oui, seigneurie, secrete, et surtout fort importante. . Il entendit venir ses geoliers et a peine touchaient-ils la porte qu’il leur dit, avec la voix d’un homme qui mange, la bouche pleine: –Il vous manque quelque chose? Aussi, quand brusquement, la porte s’ouvrit, les gendarmes le trouverent-ils assis a terre devant son carnier grand ouvert, la bouteille au poing, pret a boire et mangeant lentement, comme un homme qui n’a rien de mieux a faire.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.